Avis

Avis Opera VPN : test complet à lire avant d’utiliser cette offre gratuite

Le VPN d’Opera offre aux utilisateurs la possibilité de naviguer sur le Web avec une confidentialité accrue. Il est entièrement gratuit et sans limite de bande passante, tout comme le VPN Avast SecureLine. Cependant, au lieu de faire appel au protocole de son tunneling, il utilise un proxy pour chiffrer votre trafic. Pourtant, cette technologie est moins sécurisante qu’un Réseau Virtuel Privé qui est pour sa part plus complet et autonome. En ce sens, vaut-il vraiment la peine d’être utilisé ? Dans cet avis et test d’Opera VPN, nous allons apporter la réponse à cette question.

Les deux solutions qui risquent aussi de vous plaire :

Numéro 1 : expressVPN avis
Notre note : 9,8/10 Découvrir l’offre et profiter de 49% de réduction
Numéro 2 : CyberGhost
Notre note : 9,5/10 Découvrir l’offre et profiter de 75% de réduction

Avis Opera VPN : ce qu’on aime

Avant la rédaction de cet avis Opera VPN, nous avons passé en revue les moindres éléments sur ce fournisseur. Nous en avons tiré quelques points positifs que voici tout de suite.

Possibilité d’accéder à Netflix

Il est rare de tomber sur un fournisseur qui vous permet de contourner les restrictions géographiques de Netflix. Certains Virtual Private Network payants peinent à réussir à accéder à la page d’accueil du site. Mais, il se trouve que lors de notre test d’Opera VPN, ce dernier est capable de vous apporter sur votre ordinateur ou Smartphone vos films et séries préférés sur la plateforme de streaming.

Peu de Virtual Private Network sont en mesure de vous ouvrir les portes de Netflix. On ne peut en citer que quelques-uns à l’instar d’ExpressVPN et de CyberGhost.

Un excellent point dans notre avis Opera VPN, puisque c’est une prouesse que ce fournisseur a pu accomplir pour séduire ses clients.

Simplicité d’utilisation

La configuration d’un Réseau Virtuel Privé est souvent difficile, notamment pour les novices en matière de Réseau Virtuel Privé. Mais notre avis sur Opera VPN concernant ce détail est quand même positif. C’est l’un des fournisseurs qui ne compliquent pas l’utilisation d’un Réseau Virtuel Privé.

utilisation-opera-vpn

Vous n’avez aucunement besoin de télécharger un fichier, de l’installer et de vous connecter. Tout ce que vous avez à faire est d’aller dans les paramètres de votre navigateur, de cliquer sur l’onglet « Confidentialité et Sécurité ». Vous avez tout en bas une case que vous cochez pour activer le Réseau Virtuel Privé. Une fois activé, le VPN apparaîtra à côté de votre barre de recherche. Si elle est surlignée en bleu, cela signifie que vous êtes connecté.

Pour que notre avis Opera VPN soit plus complet, nous avons été en mesure de naviguer librement. Mais conformément au point précédemment discuté, Netflix fonctionnait parfaitement. Vous pouvez changer de serveur à volonté. Si vous cliquez sur la case « VPN » en bleu, un menu déroulant vous permet de l’activer ou de le désactiver puis de sélectionner un emplacement.

Voir l'offre ExpressVPN : leader en la matière

Retour au menu ↑

Avis et test d’Opera VPN : ce qu’on n’aime pas

Si nous avons trouvé des points positifs dans notre avis Opera VPN, ceux qui sont pour le moins critiquables ne manquent pas.

Un fournisseur gratuit

Des tonnes d’articles parlent de Réseau Virtuel Privé. Les offres gratuites n’y sont pas le plus souvent recommandées ou sollicitées par les utilisateurs, surtout si vous souhaitez parier en depuis l’étranger. Ceci pour la simple raison que la gratuité est généralement synonyme de faibles performances, de sécurité inefficace ou encore de confidentialité non protégée.

Notre avis sur Opera VPN concernant son tarif sans frais est on ne peut plus négatif. Et pour cause, les points dont nous vous ferons part ci-dessous vous apporteront des explications plus claires sur cette raison.

Protection de la confidentialité douteuse

On a ici affaire à une société norvégienne. Mais son Réseau Virtuel Privé est géré par SurfEasy, une société canadienne acquise par l’entreprise il y a quelques années. Pourtant, le Canada est membre de l’alliance « Five Eyes », un accord d’espionnage conclu entre ce pays et les États-Unis, l’Australie, la Nouvelle-Zélande ainsi que le Royaume-Uni. En d’autres termes, si un pays dispose d’informations sur vous, il les partage avec les quatre autres.

logo-opera-software

Cela signifie que notre avis sur Opera VPN concernant la confidentialité est négatif. En outre, il enregistre non seulement toutes vos activités et vos informations, mais il est tenu de les transmettre au gouvernement canadien s’il y est obligé.

Par ailleurs, récemment, une déclaration sur le site Android Police affirme que le Virtual Private Network que l’on traite ici appartient à SurfEasy, une société répertoriée comme étant canadienne, mais qui ne fait plus partie d’Opera Software.

Toute cette confusion nous a dérouté lors de ce test et a affecté notre avis Opera VPN. Est-ce que la protection de la vie privée relève ainsi du droit norvégien ou canadien ? Difficile d’en déterminer le vrai du faux.

CyberGhost : une alternative digne de ce nom

Performances médiocres

Les performances sont un critère important qui définit la qualité d’un Réseau Virtuel Privé. Cependant, notre avis sur Opera VPN à ce sujet est très négatif.

  • Plus Proxy que VPN

Après notre test d’Opera VPN, nous avons remarqué qu’il est plutôt un proxy qu’un Virtual Private Network. Il dissimule votre adresse IP, mais n’utilise aucun tunneling ou cryptage pour chiffrer votre trafic. Par conséquent, vous êtes exposé à de nombreux risques.

  • Fuites DNS et WebRTC sur Chrome

Les fuites IP sont les bêtes noires des utilisateurs de Réseau Virtuel Privé. Ils mettent à découvert votre adresse IP, vous exposant ainsi à des tiers comme votre fournisseur d’accès Internet par exemple. Elles se produisent généralement à cause de fuites DNS et WebRTC.

Une fuite DNS contourne la connexion cryptée sur le Réseau Virtuel privé et vous redirige vers un site Web avec l’affichage de votre adresse IP d’origine. Quant aux fuites WebRTC, elles se manifestent lorsque des API compromettent la sécurité de votre connexion.

Que la fuite provienne de DNS ou de WebRTC, les résultats finaux sont toujours les mêmes. Votre adresse IP d’origine est visible. Et le Réseau Virtuel Privé que l’on décortique aujourd’hui en présente sur le navigateur Chrome.

  • Vitesses lentes

Si ExpressVPN et CyberGhost sont les champions de la vitesse, on ne tient pas du tout le même discours dans notre avis Opera VPN. Notre test a démontré que ce fournisseur est encore loin des capacités de ces deux géants.

Sur un test de vitesse réalisé au niveau européen, le téléchargement est à 7,99 Mbps pour une connexion initiale à 100 Mbps. Au niveau international (vers un serveur US), la bande passante est légèrement meilleure, mais pas fameuse, avec 14,91 Mbps. Autant vous dire que vous allez vouloir vous tourner vers notre guide répondant à la question : quel est le VPN le plus rapide ?

  • Pas de téléchargement en P2P

Opera VPN est un fournisseur qui ne supporte pas le torrenting. Pourtant, c’est l’un des privilèges et des critères de choix des utilisateurs au moment de choisir un Réseau Virtuel Privé.

Tester le meilleur VPN pendant 30 jours : ExpressVPN

Retour au menu ↑

Conclusion

Bien que ce fournisseur propose ses services gratuitement, qu’il est facile à utiliser, il n’est pas recommandé pour les utilisateurs confirmés. Même pour débuter en matière de Réseau Virtuel Privé, nous vous le déconseillons.

Avec sa politique sur la confidentialité incertaine, pour ne pas dire « louche », sa vitesse de connexion trop en dessous de ses concurrents, notre avis sur Opera VPN est entièrement négatif d’un point de vue général. Pour quelques sous par mois, vous pouvez trouver mieux ailleurs, comme chez ExpressVPN par exemple.

No Comments

    Leave a reply